La peur

La peur est une émotion humaine naturelle, puissante et primitive. Elle implique une réponse biochimique universelle ainsi qu'une réponse émotionnelle individuelle élevée. La peur nous alerte de la présence d'un danger ou d'une menace, que celui-ci soit physique ou psychologique. Elle est l'instinct de survie humaine.


Parfois, la peur découle de menaces réelles, mais elle peut également provenir de dangers imaginaires. Elle peut aussi être un symptôme de certains troubles de santé mentale (trouble panique, anxiété sociale, phobies, etc).


La peur est composée de deux réactions primaires : une biochimique et une émotionnelle.


La réaction biochimique :

La peur est une émotion naturelle et un mécanisme de survie. Lorsque nous sommes confronté.e.s à une menace perçue, notre corps réagit de manière spécifique. Les réactions physiques à la peur comprennent la transpiration, l'augmentation du rythme cardiaque et des niveaux élevés d'adrénaline qui nous rendent extrêmement alertes.


Cette réponse physique est également connue sous le nom de réponse «combat ou fuite» , avec laquelle notre corps se prépare à entrer en combat ou à s'enfuir. Cette réaction biochimique est probablement un développement évolutif. C'est une réponse automatique qui est cruciale pour notre survie.


La réaction émotionnelle :

En revanche, la réponse émotionnelle à la peur est hautement personnalisée. En effet, la peur implique dans notre cerveau, des réactions chimiques similaires à celles vécues lors d'émotions positives (ex : le bonheur et l'excitation). Ressentir de la peur peut, dans certaines circonstances, être considéré comme amusant, comme lorsque nous regardons des films d'horreurs.

Certaines personnes recherchent l'adrénaline, prospèrent dans les sports extrêmes et dans d'autres situations de frissons provoquant la peur. D'autres ont une réaction négative au sentiment de peur, évitant à tout prix les situations induisant la peur.


Bien que la réaction physique soit la même, l'expérience de la peur peut être perçue comme positive ou négative, selon la personne.


Pourquoi avons-nous peur ?

La peur est incroyablement complexe. Certaines craintes peuvent être le résultat d'expériences ou de traumatismes, tandis que d'autres peuvent représenter la peur de quelque chose d'autre, comme une perte de contrôle.

Certains déclencheurs de peur courants incluent :

  • Certains objets ou situations spécifiques (araignées, serpents, hauteurs, vol, etc.)

  • Événements à venir

  • Événements imaginés

  • De réels dangers environnementaux

  • L'inconnu

Certaines peurs ont tendance à être innées et peuvent être influencées par l'évolution car elles contribuent à la survie. D'autres se font par apprentissage et sont liées à des associations ou à des expériences traumatisantes. 


Lise Bourbeau (2013) envisage 5 grandes familles de peurs existentielles :

  • la peur de l'abandon ;

  • la peur du rejet ;

  • la peur de l'injustice ;

  • la peur de la trahison ;

  • la peur de l'humiliation.

Une exposition répétée à un objet ou à une situation de peur peut conduire à la familiarité et à l'acclimatation, ce qui peut réduire les sentiments de peur et d'anxiété. 


C'est l'idée derrière la thérapie d'exposition, dans laquelle les gens sont progressivement exposés aux choses qui leur font peur de manière contrôlée et sûre. Finalement, les sentiments de peur commencent à diminuer.


Comment faire face à nos peurs ?

  • Obtenir un soutien social : Le fait d'avoir des personnes qui nous soutiennent dans notre vie peut nous aider à gérer nos sentiments de peur.

  • Pratiquer la pleine conscience : Bien que nous ne puissions pas toujours empêcher certaines émotions, la pleine conscience peut nous aider à les gérer et à remplacer les pensées négatives par des pensées alternatives.

  • Utiliser des techniques de gestion du stress : cohérence cardiaque, respiration profonde, visualisation, relaxation Jacobson, etc.

  • Verbaliser sa peur :


Résumons :

Langage corporel de la peur :

  • Peau pâle,

  • Le corps de rétracte et s'immobilise, tension musculaire,

  • Tremblements,

  • Transpiration,

  • Accélération du rythme cardiaque,

  • La respiration est courte et rapide, impression d'étouffement ou de manque d'air,

  • Diarrhée, envie de vomir, sensation de poids dans l'estomac,

  • Envie d'uriner.

Les fonctions de la peur :

  • Elle signale un danger réel ou imaginaire potentiel.

  • Elle permet d'augmenter sa vigilance dans cette situation.

  • Elle permet de mettre en place des stratégies de protection.

  • Elle permet d'augmenter la prudence dans cette situation.

Nuances de la peur :

Appréhension, trac, méfiance, tourment, hantise, crainte, frayeur, angoisse, anxiété, affolement, effarouchement, panique, phobie, stupeur, terreur.

À VOUS DE JOUER !

Prenez un temps avec vous-même pour explorer :

  • Quels sont les mots qui définissent votre peur ? (ex : Je suis anxieux.se, angoissé.e, je me sens tendu.e, etc.).

  • Quelles sont les situations qui déclenchent votre peur ? (ex : quand je suis dans une situation nouvelle, quand je suis seul.e, etc.).

  • Qu'est-ce que vous ressentez quand vous avez peur ? (ex : je transpire, je tremble, etc.).

  • Qu'est-ce que vous faites quand vous avez peur ? (ex : j'évite, je m'échappe, etc.).

  • Quelles sont les conséquences de votre peur ? (ex : je perds le contrôle, j'ai honte, etc.).

  • Qu'est-ce qui peut vous donner du réconfort quand vous avez peur ? (ex : prendre un bain, écouter de la musique, etc.).


Juliette Marty

Sources :


Adolphs, R. (2013). La biologie de la peur. Curr Biol ; 23 (2): R79-93


Craske, M.G., Treanor, M., Conway, C.C., Zbozinek, T., Vervliet, B.(2014). Maximiser la thérapie d'exposition: une approche d'apprentissage inhibitrice. Behav Res Ther ; 58: 10-23


Kozlowska, K., Walker, P., McLean, L., Carrive, P. (2015). La peur et la cascade de défense: implications cliniques et prise en charge. Harv Rev Psychiatry ; 23 (4): 263-287


Javanbakht, A et Saab, L. (2017). Que se passe-t-il dans le cerveau lorsque nous ressentons la peur. Smithsonian.

Ducasse, D et Brand-Arpon, V. (2017). Borderline, Cahier pratique de thérapie à domicile. Odile Jacob


Alliance nationale sur la maladie mentale. Troubles anxieux . Mis à jour en décembre 2017 .

Samra, C.K et Abdijadid, S. (2019). Phobie spécifique. Publication Stat Pearls.


Couzon, E et Dorn, F. (2019). Les émotions. Faire de ses émotions une force. ESF Sciences Humaines.


69 vues0 commentaire