La surprise

La surprise fait partie des six émotions fondamentales décrites à l'origine par P. Eckman.


Le déclencheur de la surprise est la perception d'un élément de nouveauté ou d'inattendu. Cette émotion est généralement assez brève et se caractérise par une réaction de sursaut physiologique suite à quelque chose d'imprévu. La soudaineté de la situation empêche de mobiliser les réponses habituelles.


La fonction de la surprise est de permettre de gérer les changements inopinés.


La surprise peut être vécue agréablement ou non. On parle de bonnes ou de mauvaises surprises.

Exemple :

  • Une surprise désagréable pourrait impliquer que quelqu'un caché derrière un arbre, surgisse et vous fasse peur en marchant derrière vous.

  • Une surprise agréable pourrait être d'arriver chez vous et de constater que vos ami.e.s les plus proches se sont réuni.e.s pour célébrer votre anniversaire.

Au niveau physiologique, la surprise provoque souvent un sursaut. Plus le sursaut est intense, plus le niveau de stress ressenti est important. Cette émotion peut, comme la peur, déclencher la réponse "combat ou fuite". Lorsque nous sommes surpris.e.s, nous pouvons ressentir une poussée d'adrénaline qui aide à préparer le corps à se battre ou à fuir.


Pour une même surprise, les réactions individuelles sont très différentes et vont de l'enthousiasme, l'étonnement, à la stupéfaction et l'insécurité. Nous ne réagissons pas tous de la même manière à une situation inhabituelle ou anticipée de façon erronée. En effet, l’état de surprise est subjectif et propre à chaque personne, car il est en lien avec les expériences de vie de chacun. Ainsi, un même événement peut avoir un impact différent sur plusieurs personnes.


Comment faire face aux évènements inattendus ?

  • Reconnaissez le fait et apprenez à accepter que les surprises et les événements inattendus sont inévitables et font partie de la vie. Lorsque vous acceptez ce fait, dans une certaine mesure, il sera plus facile de faire face à tout ce qui se passe dans votre vie.

  • Faites une pause avant d'agir : Il y a une énorme différence entre une réaction et une réponse. Une réaction provient d'une partie automatique du cerveau. C'est presque comme un réflexe. Les réactions sont très rapides, surtout lorsque nous nous sentons menacés d'une manière ou d'une autre. D'un autre côté, une réponse est quelque chose que vous choisissez consciemment à faire sur la base d'une évaluation plus réfléchie d'une situation.

  • Pratiquez la pleine conscience.

  • Verbalisez ce que vous ressentez.


Résumons

Langage corporel de la surprise :

  • Yeux écarquillés

  • Bouche entrouverte

  • Augmentation puis ralentissement du rythme cardiaque

  • Respiration brièvement bloquée

Fonctions de la surprise :

  • Elle signale une situation inattendue.

  • Elle permet d'élargir subitement le champ mental des possibles.

Nuances de la surprise :

Étonnement, ébahissement


À VOUS DE JOUER !

Prenez un temps avec vous-même pour explorer :

  • Quels sont les mots qui définissent votre surprise ? (ex : Je suis étonné.e, sans voix, etc.).

  • Quelles sont les situations qui déclenchent votre surprise ? (ex : quand on ne me dit pas ce qui se passe, etc.).

  • Qu'est-ce que vous ressentez quand vous êtes surpris.e ? (ex : raideur musculaire, tremblements, etc.).

  • Qu'est-ce que vous faites quand vous êtes surpris.e ? (ex : je fronce les sourcils, je pleure, etc.).

  • Quelles sont les conséquences de votre surprise ? (ex : je râle, je me dispute avec mes proches, etc.).

  • Qu'est-ce qui peut vous donner du réconfort quand vous êtes surpris.e ? (ex : prendre un bain, écouter de la musique, etc.).


Juliette Marty

Sources :


Ekman, P. (1999).Émotions de base.Handbook of Cognition and Emotion, 45-57. https://www.paulekman.com/wpcontent/uploads/2013/07/Basic-Emotions.pdf

Staicu, M.L et Cutov, M. (2010). Anger and health risk behaviors . J Med Life. ; 3 (4): 372-5.


Garland, EL, Fredrickson, B., Kring, AM, Johnson, DP, Meyer, PS et Penn, DL (2010). Spirales ascendantes des émotions positives. Contrer les spirales descendantes de la négativité: perspectives de la théorie de l'élargissement et de la construction et des neurosciences affectives sur le traitement des dysfonctionnements et des déficits émotionnels en psychopathologie. Revue de psychologie clinique, 30 (7), 849–864.


Ducasse, D et Brand-Arpon, V. (2017). Borderline, Cahier pratique de thérapie à domicile. Odile Jacob

Couzon, E et Dorn, F. (2019). Les émotions. Faire de ses émotions une force. ESF Sciences Humaines.


Kotsou, I. (2019). L'intelligence émotionnelle. Jouvence Editions.

Sources :



30 vues0 commentaire