La tristesse

La tristesse est une émotion souvent définie comme un état émotionnel transitoire caractérisé par des sentiments de déception, de chagrin , de désespoir et de désintérêt. 

La tristesse est quelque chose que tout le monde éprouve de temps en temps. 

Nous la ressentons lorsque nous sommes privé.e.s de quelque chose ou quelqu'un qui a de l'importance à nos yeux. Quelle qu’en soit l’origine (perte, séparation, non obtention, changement difficile, etc.) l'intensité de notre émotion dépend directement de la valeur que nous accordons à son objet.

Notre sensibilité à l’absence est révélatrice du déficit affectif qui la suscite. Car c’est bien du lien (et donc du manque) affectif dont il s’agit ici. La tristesse est en fait un  instrument de mesure intégré de nos besoins et manques affectifs.

Souvent, nous combattons la tristesse car nous voulons être heureux.se.


Comment peut s'exprimer notre tristesse ?

  • Pleurs

  • Humeur atténuée

  • Léthargie

  • Calme (cela peut sembler étonnant, mais la tristesse peut aussi s'exprimer par un état calme)

  • Isolement social

La tristesse se ressent tant dans l’esprit que dans le corps. Elle peut être accompagnée de manifestations physiques, par exemple :

  • De la douleur derrière les yeux

  • Une boule dans la gorge

  • Une sensation de brûlure dans la poitrine

  • Des pleurs ou l’envie de pleurer

  • L’envie de rester seul

  • L'envie de se mettre en boule

  • L’impression d’être petit


Quelles sont les fonctions de la tristesse ? (Couzon & Dorn, 2019) :

  • Elle permet d'éviter les situations de perte, c'est un apprentissage.

  • Elle nous invite à nous retirer de l'action et à réfléchir pour comprendre ce qui se passe.

  • Elle attire l'attention, la sympathie, l'empathie des autres à notre égard.

  • Elle protège de l'agressivité des autres.


Comment pouvons-nous apprivoiser et gérer notre tristesse ?

Il est nécessaire de :

  • S'autoriser à être triste : Le simple fait de se dire "je suis triste et j’en ai le droit" apaise le cerveau.

  • Exprimer ce que nous ressentons : Mettre un nom sur les émotions que nous vivons permet de mieux les comprendre pour pouvoir ensuite les communiquer.

  • De se mettre dans l'action et de se redonner du plaisir par des activités positives.

  • De s'entourer de nos proches.

  • De consulter en psychothérapie si on n'arrive pas à la dépasser.


Voici une liste non exhaustive des émotions qui découlent de l'émotion primaire "Tristesse" pour vous aider à exprimer ce que vous ressentez.




Résumons

Langage corporel de la tristesse :

  • Visage relâché (paupières baissées, coins de la bouche affaissés...),

  • Tonus musculaire faible, corps plutôt immobile et replié sur lui-même,

  • Ralentissement du rythme cardiaque,

  • Ralentissement de la fréquence respiratoire.

Fonctions de la tristesse :

  • Elle signale une perte (de quelque chose ou de quelqu'un), une séparation, un manque, un but non atteint,

  • Elle permet un retour à soi, afin de prendre conscience et d'accepter le manque actuel,

  • Elle permet de trouver du soutien auprès d'autrui,

  • Elle permet de mettre en place des comportements ouvrant sur de nouvelles perspectives.

Les nuances de la tristesse :

Chagrin, déception, abattement, accablement, affliction, découragement, désespoir, désolation, mélancolie, nostalgie.



À VOUS DE JOUER !

Prenez un temps avec vous-même pour explorer :

  • Quels sont les mots qui définissent votre tristesse ? (ex : Je suis triste, déprimé.e, je me sens morose, etc.).

  • Quelles sont les situations qui déclenchent votre tristesse ? (ex : quand je me sens seul.e, rejeté.e, etc.).

  • Qu'est-ce que vous ressentez quand vous êtes triste ? (ex : je me sens fatigué.e, je suis à plat, etc.).

  • Qu'est-ce que vous faites quand vous êtes triste ? (ex : je pleure, je ne fais rien, etc.).

  • Quelles sont les conséquences de votre tristesse ? (ex : je me critique, j'arrête toute activité agréable, etc.).

  • Qu'est-ce qui peut vous donner du réconfort quand vous êtes triste ? (ex : prendre un bain, écouter de la musique, etc.).


Juliette Marty


Sources :


Ekman, P. (1999).Émotions de base.Handbook of Cognition and Emotion, 45-57.Récupéré de https://www.paulekman.com/wp-content/uploads/2013/07/Basic-Emotions.pdf


Desseilles, M et Milolajczak, M. (2013). Vivre mieux avec ses émotions. Odile Jacob.


Ducasse, D et Brand-Arpon, V. (2017). Borderline, Cahier pratique de thérapie à domicile. Odile Jacob


Couzon, E et Dorn, F. (2019). Les émotions. Faire de ses émotions une force. ESF Sciences Humaines.


Kotsou, I. (2019). L'intelligence émotionnelle. Jouvence Editions.

67 vues0 commentaire

Copyright © 2020. Juliette Marty. Sauf mention contraire le contenu de ce site m’appartient, merci de ne pas l’utiliser sans mon accord.