Quand la psychologie se retrouve au petit écran.

Des très bonnes séries il y en a des tas, et des series qui parlent bien de psychologie il y en a aussi !

Une liste - non exhaustive - qui je pense pourra s'allonger encore et encore.

Et si vous avez des séries (ou des films) à me conseiller je suis preneuse !


# Lie to me

Quand une série policière se base sur l’étude des émotions pour créer son intrigue ! Le protagoniste de l’émission s’inspire du psychologue américain Paul Ekman, connu comme «le meilleur détecteur de mensonges humains au monde», qui a mené des études sur les émotions et les expressions faciales.


Dans Lie to me, le scientifique Dr Cal Lightman utilise la psychologie appliquée, et les théories des émotions et des micro-expressions pour résoudre des enquêtes criminelles.


Vraiment très sympa, j’étais déçue que la série s’arrête à la fin de la 3ème saison.


# 13 reasons why

La série est basée sur le roman de Jay Asher 2007 du même nom, livre à succès du New York Times. Dans cette histoire fictive, l'adolescente Hannah Baker se suicide et laisse derrière elle 13 cassettes audio qui révèlent les 13 raisons pour lesquelles elle a mis fin à sa vie. 


La série met en scène diverses problématiques de l’adolescence (harcèlement scolaire, violences, agressions sexuelles, symptômes dépressifs, anxiété, etc).



Parler de suicide aux adolescents n’étaient pas évident. La 1ère saison a été très controversée. Certains professionnels de la santé mentale craignaient une recrudescence du suicide aux États-Unis pour faire « comme Hannah ». Depuis la saison 2, les scénaristes travailles avec des psychologues et des psychiatres afin d’aborder au mieux les différents sujets.


On sait quand on commence, mais on ne sait pas quand on arrête d’appuyer sur « épisode suivant ».

# United States of Tara

Il fallait le faire, réussir à aborder la dissociation, et le trouble dissociatif de l’identité (TDI) à l’écran.


C’est ce que les scénaristes, accompagnés du Dr Richard Kluft ont réussi à faire.


Tara Gregson est une épouse et mère de deux enfants à Overland Park, Kansas, une banlieue de Kansas City, qui a un diagnostic de TDI. 




Souffrant des effets secondaires du médicament, elle est déprimée par son incapacité à se concentrer, à ressentir, à être intime, à créer de l'art et à progresser en thérapie pour découvrir la source douloureuse de sa dissociation. Avec l'approbation de son thérapeute, elle arrête le médicament, sachant que de multiples personnalités vont réapparaître.


Je ne vous en dit pas plus, mais c’est vraiment de bons moments pour vous en perspective !

# In treatment

À Baltimore, Paul Weston est un psychologue, psychanalyste et psychothérapeute, qui reçoit des patients en semaine. En général, à chaque séance, il suit un patient qui lui fait part de ses problèmes et autres sujets. Paul suit quatre patients et le vendredi il se rend chez sa propre thérapeute, Gina.

Plus tard, Paul ne reçoit plus que trois patients en suivi plus sa séance avec sa nouvelle thérapeute, Adele.






Et oui, même les psy vont chez le psy !


# My Mad Fat Diary

Basée sur le livre  My Fat, Mad Teenage Diary de Rae Earl, la série raconte l'histoire d'une jeune fille de 16 ans extrêmement en surpoids.


Après avoir passé quelque temps dans un hôpital psychiatrique, elle concentre ses efforts sur la dissimulation de ses problèmes mentaux et de son image corporelle déformée.






Son corps de 224 livres fait qu'il est difficile pour l'héroïne de s'intégrer dans la société. Elle concentre toute son attention sur le fait de cacher son passé, de surprendre ses nouveaux amis et essaye de vivre la vie d'adolescente la plus normale possible.


Un mélange de comédie, de romance et de drame qui va bien au-delà des clichés des adolescents et du surpoids.


À bientôt pour de nouvelles séries "psy" !


Ps : N'hésitez pas à compléter !


Juliette Marty.

125 vues1 commentaire

Copyright © 2020. Juliette Marty. Sauf mention contraire le contenu de ce site m’appartient, merci de ne pas l’utiliser sans mon accord.